Actualités

La neige, le télétravail et la hausse des prix entraîne une ruée sur le mazout !

De nombreux Belges ont rempli leur citerne au printemps 2020 lors de l’effondrement du prix du pétrole brut sur les marchés boursiers lié à la crise du coronavirus. Depuis lors, le prix du mazout a de nouveau augmenté et le niveau des citernes de mazout a baissé. Les frimas de l’hiver ont poussé beaucoup de consommateurs à remplir leur citerne cette semaine.


Jusqu’à il y a quelques jours, la situation était calme pour les fournisseurs de mazout. Les choses ont désormais bien changé. Depuis lundi, ils croulent sous les appels alors que les températures extérieures sont en chute libre. Cette ruée sur le mazout découle de plusieurs facteurs : de nombreuses familles restent aujourd’hui à la maison en raison du télétravail et de l’enseignement en distanciel, ce qui entraîne une hausse de la consommation.

Suite à la baisse des températures liée aux conditions hivernales, de nombreux clients ont constaté que leur citerne à mazout était presque vide. Kurt Bourgeois, de la société sœur All-In Tank Service, le confirme : « Nos techniciens, lorsqu’ils effectuent les inspections réglementaires des cuves, constatent que les citernes à mazout se vident plus vite que d’habitude. Les clients se fient parfois à leur jauge, mais elle ne donne souvent qu’une indication et pas toujours le nombre correct de litres dans la citerne. Ainsi, après avoir évalué le niveau effectif de leur citerne, beaucoup de clients commandent des litres supplémentaires pour se réchauffer pendant l’hiver. »

Enfin, le prix du mazout de chauffage continue à augmenter systématiquement. Dès demain, le 12 février 2021, le prix officiel du mazout s’élèvera à 0,5530 €/l TVA comprise à partir de 2 000 litres. C’est certes plus que les prix plancher d’avril 2020, induits par la crise du coronavirus, qui avoisinait les 0,35 €/l, mais toujours moins qu’avant la pandémie lorsque les prix se situaient autour des 0,65 €/l. Cependant, les économistes prévoient la poursuite de la hausse du prix, en raison d’une stabilisation de l’offre et de la demande et des perspectives économiques plus favorables liées aux différentes campagnes de vaccination.

Les prix restent donc avantageux et les clients continuent d’en profiter pour faire remplir leur citerne. Le mazout, le confort à la fois sûr, bon marché et source de chaleur.

Commander du mazout

jeudi, 11 février, 2021
Plus d'actualités